Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Pièce maîtresse de la relance industrielle du Bas-Richelieu - Inauguration du Parc industriel régional de Sorel-Tracy et annonce de nouveaux investissements

Sorel, le lundi 11 juin 2001 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, a participé aujourd’hui à l’inauguration officielle du Parc industriel régional de Sorel-Tracy. L’événement a eu lieu au site Ludger-Simard qui se trouve sur les anciennes installations de Marine Industries. Par la même occasion, différents investissements totalisant plus de 23 millions de dollars et la création ou le maintien de 425 emplois ont été annoncés.

Le premier ministre était accompagné du ministre d’État aux Régions et ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Gilles Baril, du ministre d’État à l’Administration et à la Fonction publique, président du Conseil du trésor et député de Richelieu, M. Sylvain Simard, et du maire de Sorel-Tracy, M. Marcel Robert. L’annonce a été faite en présence de nombreux partenaires de la relance du Bas-Richelieu.

Le site Ludger-Simard — ainsi nommé en l’honneur d’un membre d’une illustre famille de bâtisseurs — constitue le cœur du nouveau Parc industriel régional de Sorel-Tracy et la base sur laquelle le Bas-Richelieu entend asseoir son retour dans les ligues majeures de la métallurgie nord-américaine. Il vient d’être acquis au coût de 7 millions de dollars par la Corporation de développement des parcs industriels et du port de Sorel-Tracy, grâce au fonds spécial de 21 millions de dollars alloué à la relance de la MRC du Bas- Richelieu par le gouvernement du Québec en mars 2000.

« La décision du gouvernement du Québec de confier au milieu les moyens de redresser la situation a été la bonne. Je suis impressionné par la qualité du plan de relance développé par les leaders économiques de Sorel-Tracy réunis au sein du Centre local de développement, en concertation avec le ministre et député, M. Sylvain Simard, et le ministère des Régions », a déclaré M. Landry.

« La région a fait le choix stratégique de miser sur les atouts uniques du site Ludger-Simard : son port et son expertise en métallurgie. Les efforts seront concentrés sur le développement d’un certain nombre de créneaux d’excellence dont celui très prometteur de la fabrication d’équipements lourds dédiés à la protection de l’environnement », a précisé M. Simard.

Le ministre Baril a quant à lui souligné que le Bas-Richelieu s’inscrit parfaitement dans la philosophie de développement régional qui guide l’action présente du gouvernement à la grandeur du Québec. « Nous voulons que chaque région ait les moyens d’aller au bout de son potentiel. À Sorel-Tracy, cette volonté est manifeste, et je suis heureux de confirmer que cela donne des résultats », a indiqué le ministre en dévoilant cinq nouveaux projets industriels qui totalisent des investissements de plus de 21 millions de dollars, créent 115 nouveaux emplois à Sorel-Tracy et en consolident 310 autres.

  • La société Alstom Canada demeure à Sorel-Tracy et y recentre ses activités de conception et de fabrication de pièces lourdes. Elle investit 12 millions de dollars dans l’agrandissement d’un atelier et la construction d’un centre administratif. Le projet crée 40 emplois et en consolide 300 autres.

  • La firme Fabspec investit 5 millions de dollars dans l’expansion de ses installations à Sorel-Tracy et l’acquisition de deux bâtiments industriels du site Ludger-Simard.

  • Cette entreprise est spécialisée dans l’usinage de précision de pièces lourdes destinées notamment au secteur environnemental. Cette démarche crée 60 emplois.

  • Air Liquide Canada investit 2 millions de dollars dans la construction d’équipements d’approvisionnement en hydrogène. Trois nouveaux emplois sont ainsi créés.

  • La firme Charcuteries Europol a choisi Sorel-Tracy pour acquérir un bâtiment industriel inutilisé et accroître sa production de façon importante. Un investissement de près de un million de dollars qui créera 12 emplois.

  • Tracy Métal consolide 10 emplois grâce à un investissement de 380 000 dollars qui lui permet de se relocaliser et de diversifier sa production.


- 30 -


Mise en ligne : 11 juin 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017