Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Fou chantant nous a quittés, mais il nous laisse sa joie de vivre

Québec, le lundi 19 février 2001 - Voici le message qu’a livré le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, à l’annonce du décès de M. Charles Trenet.

« C’est un des grands – pour plusieurs, le plus grand – de la chanson française qui disparaît aujourd’hui. Chansonnier du merveilleux et de la fantaisie mais aussi poète et musicien authentique, Charles Trenet laisse un héritage universel. Des chansons comme La mer, L’âme des poètes, Que reste-t-il de nos amours?, Revoir Paris, Y’a d’la joie et d’innombrables autres ont enchanté tous les publics d’ici et d’ailleurs.

La magie du disque permettra aux générations futures de goûter, elles aussi, un répertoire qui foisonne de chefs-d’œuvre. On pense encore à Douce France, Coin de rue, Moi, j’aime le musical, Mes jeunes années, En avril à Paris, etc.

Plus heureux encore les contemporains qui l’auront vu en spectacle et auront pu admirer sa présence en scène, son sens du rythme, la maîtrise de son art. À 85 ans, lors de son dernier passage à Montréal, il avait encore réussi à méduser ses auditoires par son incroyable talent d’interprète.

Il connaissait bien le Québec. Il racontait mille anecdotes sur ses séjours ici et pouvait même gentiment s’amuser à imiter notre accent. Les gens de la Vieille Capitale se rappelleront plus particulièrement ses nombreuses prestations au cabaret Chez Gérard où il a fait longtemps les beaux soirs de la Basse-Ville.

Ce troubadour du XXsiècle était et restera moderne. Il a réalisé avec bonheur le mariage du swing américain et de l’invention des mots. Le fou chantant est à jamais entré dans nos mémoires et dans nos émotions.

À l’instar des poètes qu’il a si bien chantés, « ses chansons courent encore dans les rues ».


- 30 -


Mise en ligne : 19 février 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017