Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le lien maritime Montréal–Chandler–Îles- de-la-Madeleine, Québec va de l’avant

Îles-de-la-Madeleine, le lundi 30 avril 2001 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, a annoncé aujourd’hui deux importantes décisions en faveur de l’industrie touristique des Îles-de-la-Madeleine :

  • la conclusion d’une entente de principe avec la Coopérative de transport maritime et aérien des Îles-de-la-Madeleine (CTMA) pour la mise en place d’un service de croisière entre Montréal et les Îles-de-la-Madeleine, doublé d’un service de traversier entre Chandler et Cap-aux-Meules;

  • l’injection de 3 millions de dollars pour le développement de l’offre et la promotion touristique des Îles-de-la-Madeleine.

M. Landry a fait ces annonces en présence de nombreux acteurs dont les maires des Îles-de-la-Madeleine et de Chandler, le député des Îles, ministre responsable de la région et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, le ministre délégué aux Transports et à la Politique maritime, M. Jacques Baril, le ministre délégué au Tourisme, au Loisir et au Sport, M. Legendre, de même que M. Gilles Baril, ministre d’État aux Régions, ministre de l’Industrie et du Commerce et ministre responsable du Loisir et du Sport.

Une croisière qui fait rêver

Selon l’entente intervenue entre le ministère des Transports et le promoteur, le service de croisière entre Montréal et les-Îles s’ajoutera au service de cargo dès 2002, le temps de permettre à CTMA d’acquérir un nouveau navire et de le transformer, ce qui nécessitera des investissements initiaux de 20 millions de dollars. L’arrêt à Chandler ainsi que le service de traversier opéré pendant l’escale du navire aux Îles s’ajouteront lorsque les installations portuaires à Chandler seront disponibles.

Soulignons à cet égard que le gouvernement du Québec s’est déjà engagé à verser 5 millions de dollars pour l’aménagement des infrastructures à Chandler en complément des sommes que le gouvernement fédéral investirait dans les installations portuaires.

Par ailleurs, une somme additionnelle de 5 millions de dollars provenant du Fonds de diversification économique de la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine sera versée pour assurer le démarrage du service de croisière.

« Ce projet, a déclaré le ministre délégué aux Transports et ministre responsable de la Politique maritime, M. Jacques Baril, permettra de stimuler l’activité économique aux Îles et en Gaspésie tout en fournissant aux Québécoises et aux Québécois une nouvelle façon d’apprécier et de découvrir le fleuve et le golfe Saint-Laurent. »

Le nouveau ministre délégué au Tourisme, au Loisir et au Sport, M. Richard Legendre, a pour sa part annoncé que Tourisme Québec versera 1,3 million de dollars pour assurer la promotion touristique du projet. « Ce budget profitera doublement aux entreprises touristiques de l’archipel puisque faire la promotion d’une telle croisière, c’est faire la promotion des Îles », a indiqué le ministre.

Le député des Îles et ministre responsable de la région, M. Maxime Arseneau était particulièrement fier de la conclusion de ce dossier qui, tout en consolidant un lien vital unissant les Îles au reste du Québec, permettra de créer 133 nouveaux emplois, dont 60 emplois à bord du navire, principalement occupés par des gens des Îles, et un peu plus de 70 emplois aux différentes escales prévues de Cap-aux-Meules à Montréal.

3 millions de dollars pour une entente touristique

Par ailleurs, une somme de 3 millions de dollars est accordée aux Îles-de-la-Madeleine pour assurer le développement et la promotion de ses produits touristiques. Cette somme permettra à Tourisme Québec de lancer un appel à ses principaux partenaires publics, notamment l’Association touristique régionale et le Conseil régional de concertation et de développement, pour définir ensemble les priorités et les projets à soutenir financièrement et pour mettre en commun les ressources nécessaires pour augmenter la force d’action.

« Cette mise en commun permet souvent à terme de multiplier par trois ou même par quatre l’investissement initial et surtout de prendre appui sur les projets et les initiatives des gens des Îles, notre meilleur gage de succès », a déclaré, M. Richard Legendre. À la lumière de ce qui s’est fait en Gaspésie, cette injection de fonds pourrait engendrer des investissements de 10 millions de dollars dans le tourisme des Îles et maintenir ou créer un peu plus de 120 emplois.

Des investissements de 200 000 $ pour diversifier les produits régionaux

M. Maxime Arseneau, a de plus confirmé que le Fonds de diversification de la Gaspésie et des Îles appuiera financièrement les travaux nécessaires pour concrétiser le développement de deux nouveaux produits aux Îles, soit la production de nouveaux fromages fins à la fromagerie Pied-de-vent et l’utilisation de tuiles faites à partir de coquillages marins dans la production de meubles haut de gamme fabriqués par l’ébénisterie F. Leblanc. L’Institut des biomatériaux du Québec sera notamment associé au développement de ce nouveau produit.

L’effort combiné des entreprises et du gouvernement du Québec dans ces deux projets représente des investissements d’un peu plus de 200 000 dollars.

« Les annonces que nous avons faites aujourd’hui sont autant d’exemples concrets qui confirment que la Relance de la Gaspésie et des Îles est en marche et que les nouveaux outils que nous mettons à votre disposition livrent déjà leurs premiers résultats  », a déclaré le ministre d’État aux Régions, M. Gilles Baril.

« Cela n’est pas le fruit du hasard mais bien le fait que le gouvernement du Québec et la région de la Gaspésie et des Îles travaillent ensemble à cette Relance depuis plus de 18 mois », de conclure le premier ministre, M. Landry, saluant au passage la remarquable concertation entre les ministères et organismes québécois qui ont décidé d’unir leurs forces et leurs moyens à ceux des gens de la région pour le plus grand bénéfice de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

- 30 -


Mise en ligne : 30 avril 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017