Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre du Québec copréside la conférence des gouverneurs et effectue une mission au Connecticut

Québec, le vendredi 24 août 2001 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, se rendra à Westbrook, au Connecticut, dans le cadre de la XXVIConférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada, les 27 et 28 août, où il agira à titre de coprésident. Il effectuera ensuite une mission dans cet État jusqu’au 29 août.

La Conférence, coprésidée par le gouverneur du Connecticut, M. John G. Rowland, constitue un important forum régional donnant lieu à une coopération dans plusieurs domaines. Les thèmes abordés cette année sont regroupés en trois blocs : l’énergie et l’environnement, le commerce et la mondialisation ainsi que les technologies de l’information. On y discutera notamment du transport de l’énergie hydroélectrique et du commerce dans le corridor entre la Nouvelle-Angleterre, le Québec et les provinces atlantiques.

Immédiatement après la Conférence, M. Landry effectuera une série de rencontres et d’activités au Connecticut. Il s’agit de la première mission d’un premier ministre québécois dans cet État. Ce sera l’occasion pour M. Landry d’établir des relations bilatérales, notamment dans les domaines politique, économique et académique. M. Landry rencontrera, entre autres, le gouverneur du Connecticut, M. John G. Rowland, les dirigeants de Pratt & Whitney et de General Electric, le président de l’Université Yale, M. Richard Levin, ainsi que le président de State Street Bank, M. David Spina.

Le premier ministre visitera également des entreprises québécoises établies avec succès dans cette région : Logistec Connecticut (filiale de Logistec Corporation), au port de Bridgeport, et le centre d’entretien de Bombardier à Hartford. En outre, M. Landry rencontrera le président de Brooks Pharmacy (filiale du Groupe Jean Coutu) pour le féliciter du succès de son entreprise en Nouvelle-Angleterre. Finalement, le premier ministre prononcera une allocution devant quelques centaines de membres de la MetroHartford Regional Economic Alliance.

La Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada a été créée en 1973. Elle est formée des gouverneurs des six États de la Nouvelle-Angleterre (Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island, Vermont) et des premiers ministres du Québec et des quatre provinces atlantiques (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve). Cette réunion annuelle est l’occasion pour les chefs de gouvernement d’échanger sur des questions d’intérêt partagé dans le but d’adopter des positions communes et une stratégie d’intervention sur des problèmes d’envergure régionale. En 2002, la XXVIIConférence se déroulera à Québec.

La région de la Nouvelle-Angleterre constitue un partenaire prioritaire du Québec. En 2000, la valeur des échanges commerciaux entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre a atteint 15 milliards de dollars. Les exportations québécoises vers cette région représentent 13,4 % de ses exportations internationales totales et 15,7 % de ses exportations aux États-Unis. Au chapitre des importations, la Nouvelle-Angleterre fournit 7,4 % de l’ensemble de tous les biens étrangers qui entrent au Québec et 16,5 % des biens américains vendus au Québec.

Pour ce qui est du Connecticut, la valeur totale des échanges commerciaux entre ce dernier et le Québec s’est élevée à 1,99 milliard de dollars canadiens en 2000, ce qui place cet État au 3rang des partenaires commerciaux du Québec en Nouvelle-Angleterre, après le Vermont et le Massachusetts. En 2000, le surplus commercial du Québec avec le Connecticut a totalisé 630,6 millions de dollars.


- 30 -


Mise en ligne : 24 août 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017