Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Importante percée québécoise aux États-Unis

Milwaukee, Wisconsin, le mercredi 27 septembre 2000 - Mission Québec au Wisconsin s’est traduite par un renforcement significatif des relations entre le Québec et cet État des Grands Lacs. « Je suis pleinement satisfait des résultats de cette mission qui a donné lieu à une importante percée du Québec en sol américain », a déclaré le premier ministre. « Tant les milieux d’affaires que les milieux institutionnels ont tiré profit de ce séjour pour établir de nouveaux contacts ou pour consolider des liens déjà établis. »

La mission, qui regroupait une cinquantaine de représentants du monde des affaires, de l’éducation, de la culture et de la jeunesse, avait comme objectif l’amélioration de la connaissance que les différents milieux du Wisconsin ont du Québec et de ses réalités économiques ainsi que le développement de partenariats tant entre gens d’affaires qu’entre représentants des autres secteurs participant à la mission.

Les milieux d’affaires

La quarantaine de représentants des entreprises et centres de recherche en transport, biotechnologies, agroalimentaire et services financiers ont eu près de 500 séances de maillage avec leurs homologues du Wisconsin. Parmi les entreprises américaines du secteur du transport rencontrées, mentionnons : Oshkosh Truck, John Deere, Kohler, Mercury Marine, Tower Automotive et Briggs & Stratton, tous leaders mondiaux dans leur secteur d’activité respectif.

Ces visites ont également permis de confirmer le potentiel d’affaires pour les sous-traitants québécois, puisque plus de 50 % d’entre eux repartent avec des soumissions à remplir auprès des donneurs d’ordres au Wisconsin. Pour répondre plus adéquatement à ces soumissions, certains des participants québécois ont d’ailleurs décidé d’unir leurs efforts afin de présenter des offres intégrées.

Quant aux représentants du secteur des biotechnologies, ils ont participé au congrès annuel de la Wisconsin Biotechnology Association (WBA) qui a regroupé 230 spécialistes. Par ailleurs, l’Association québécoise des biotechnologies et le WBA ont signé une entente visant à accroître leurs échanges d’information et l’organisation d’activités conjointes.

Enfin, les participants du secteur agroalimentaire ont tenu plusieurs rencontres fructueuses avec leurs homologues et décidé d’organiser une mission au Québec en matière de formation agricole au printemps 2001.

Rappelons, en outre, l’annonce par l’entreprise Alfalight de son implantation à Vaudreuil et la signature de l’entente entre Médicago et Wisconsin Alumni Research Foundation.

Le secteur institutionnel

Rappelons qu’une entente-cadre a d’abord été signée, établissant un plan de collaboration, d’une durée de quatre ans, entre le Québec et le Wisconsin, dans différents domaines allant de l’économie à l’éducation, en passant par la jeunesse et l’agroalimentaire. « Par cette entente, le gouverneur Thompson et moi-même avons voulu sceller une relation prometteuse à plusieurs points de vue », a déclaré M. Bouchard.

Dans le domaine de l’éducation et de la jeunesse, trois ententes ont été signées entre :

l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse et le Wisconsin Workforce Development, pour favoriser l’acquisition, par les jeunes (18 - 35 ans) du Québec et du Wisconsin, d’une expérience au sein de l’autre communauté, et contribuer à leur intégration au marché du travail;

Cégep international et le Technical College System de Madison visant notamment à organiser, dans les six prochains mois, une mission au Québec, en vue de faciliter les échanges entre les établissements;

la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) et l’University of Wisconsin System, portant sur un programme d’échange d’étudiants.

Le premier ministre du Québec a tenu à souligner la solidité des liens entre le Québec et le Wisconsin, et le souci qu’il partage avec le gouverneur Thompson à l’égard de la formation des jeunes et du développement technologique.
En conclusion, le premier ministre a exprimé son appréciation du travail effectué : « Je suis heureux de constater que nos gens d’affaires et nos représentants institutionnels ont fait un excellent travail de promotion du Québec auprès des décideurs et investisseurs du Wisconsin. Nous avons livré un message positif qui décrit bien le Québec moderne, et nous l’avons fait avec succès. »

- 30 -


Mise en ligne : 27 septembre 2000


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017