Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Aux Îles-de-la-Madeleine, le premier ministre annonce des investissements de 7,4 millions et la création de 44 emplois dans deux importants projets en mariculture

Havre-aux-Maisons, le vendredi 22 septembre 2000 - « Grâce à l’innovation et à la détermination des gens des Îles qui ont su reconnaître et mettre en valeur la ressource extraordinaire que constituent leurs lagunes, la mariculture s’impose de plus en plus comme l’une des principales voies d’avenir pour l’économie des Îles. Le gouvernement du Québec va les soutenir de toutes ses forces dans cette direction. »

C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, au moment où il annonçait, en compagnie du député des Îles, ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région, M. Maxime Arseneau, deux importants projets dans le secteur stratégique de la mariculture aux Îles-de-la-Madeleine. Ces projets totalisent des investissements de 7,4 millions de dollars, et permettront la création de 44 emplois directs et d’au moins une centaine d’autres lorsque la production battra son plein.

Un leader en Amérique du Nord

L’Association des pêcheurs de pétoncles des Îles-de-la-Madeleine - en partenariat avec la Société de développement de l’industrie maricole (SODIM), le Fonds de solidarité et Innovatech - pourra développer l’élevage de pétoncles géants sur une base commerciale grâce à des investissements de 6,3 millions. Une quarantaine d’emplois seront créés par les activités d’élevage en lagune des jeunes pétoncles et leur ensemencement en mer, tandis que 90 autres emplois verront le jour en usine lorsque la récolte pourra débuter. Le projet devrait atteindre son rythme de croisière au cours de la cinquième année.

Il s’agit de l’aboutissement d’un projet de recherche amorcé au début des années 90. L’expertise acquise au cours de ces années fait des Îles-de-la-Madeleine le leader de cette production en Amérique du Nord.

M. Bouchard a souligné la contribution du Plan de relance de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine au démarrage de ce projet moteur. La mobilisation de plusieurs acteurs gouvernementaux - qu’il s’agisse du Fonds de diversification de l’économie, administré par le ministère des Régions, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, d’Emploi-Québec ou d’Investissement-Québec - est venue appuyer les initiatives du milieu. « Cette mobilisation, c’est l’esprit même de la relance, et elle porte ses fruits », a déclaré M. Bouchard.

La mye commune : un nouveau créneau en mariculture

Le second projet structurant confirmé par M. Bouchard consiste en un programme quinquennal de recherche en vue de la production commerciale d’un mollusque appelé mye commune. C’est un investissement de 1,1 million créateur de six emplois qui sera réalisé par la SODIM avec l’appui du Fonds de diversification de l’économie et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

L’intérêt particulier de cette production tient au fait que l’habitat naturel de la mye est la lagune, alors que le pétoncle doit être retourné en mer en vue d’une récolte ultérieure.

« Comme cela s’est déroulé dans le cas de l’élevage du pétoncle et, avant lui, dans celui de la moule bleue, ce projet de recherche devrait déboucher sur des investissements importants et la création d’emplois de qualité », a indiqué M. Bouchard, qui a rappelé que des projets sont aussi en développement au regard d’autres espèces telles que l’oursin ou l’huître américaine.

« Les gens d’ici ne sont pas restés les bras croisés face à l’effondrement des stocks du poisson de fond et au déclin d’autres espèces commerciales. Ils ont retroussé leurs manches, ouvert les voies de la mariculture, mis en valeur des espèces sous-exploitées et poussé plus loin la transformation des espèces traditionnelles. Plus que jamais, ils peuvent compter sur la présence du gouvernement du Québec à leurs côtés », a conclu le premier ministre.

- 30 -


Mise en ligne : 22 septembre 2000


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017