Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Mission Québec en Argentine - Chili, un succès qui dépasse les attentes : 864 millions de dollars de contrats et d’ententes

Québec, le vendredi 19 mai 2000 - Au terme du passage de Mission Québec en Argentine et au Chili, le premier ministre, M. Lucien Bouchard, s’est réjoui du succès remporté par cette première mission en Amérique du Sud : « Cette nouvelle Mission Québec que nous abordions, il y a une semaine, dans une optique de prospection et de développement s’est révélée des plus fructueuses et augure bien des perspectives d’avenir. En effet, durant les 7 derniers jours, les ventes fermes réalisées par les entreprises québécoises atteignent plus de 70 % du total des exportations du Québec dans ces deux pays au cours de la dernière année ».

Pour l’ensemble des deux pays visités, la valeur totale des projets est de plus de 864 M $ dont les retombées estimées au Québec sont de près de 276 M $. Ces ententes et contrats se traduiront par la création d’environ 1 642 emplois. Parmi ces projets, on compte plus de 185 M $ de contrats pour des retombées au Québec de près de 84 M $ et la création de 575 emplois.

Au Chili, les gens d’affaires ont signé 10 ententes et contrats dont les retombées, au Québec, sont estimées à 93 M $. Ces ententes et contrats se traduiront par la création d’environ 467 emplois. Dans l’ensemble, la valeur totale des projets est de 312 M $. Parmi ces projets, on compte des contrats de 105 M $ pour des retombées au Québec de près de 44 M $ et la création de 175 emplois. D’autres projets ont été discutés ou négociés et feront l’objet d’annonces ultérieures.

Rappelons qu’en Argentine, la valeur totale des projets fut de 552 M $, dont 183 M $ de retombées au Québec, ce qui entraîne la création d’environ 1 175 emplois. Parmi ces projets, on comptait des contrats de 80 M $ pour des retombées au Québec de 40 M $ et la création de près de 400 emplois.

Dans sa portion chilienne, Mission Québec a rassemblé 150 participants québécois dont 120 gens d’affaires et 30 représentants d’institutions. Ces participants ont rencontré 473 homologues ou partenaires chiliens au cours de séances individuelles de maillage, d’ateliers thématiques ou de rencontres de groupe. Les entreprises ont indiqué que d’autres projets discutés lors de cette mission pourraient engendrer des ventes additionnelles. Au total, plus de 1 000 gens d’affaires d’Argentine et du Chili ont établi des liens avec leurs homologues québécois.

La mission au Chili a également été l’occasion de signer une entente générale de coopération entre le Québec et la république du Chili. Cette entente touche de nombreux domaines, dont la culture, l’éducation et la formation, la santé, la science et la technologie, le développement industriel, la jeunesse, les communications, la justice, l’administration publique, l’environnement, le développement de la petite et moyenne entreprise et les finances. Le Chili devient ainsi, après le Mexique, en 1982, le deuxième pays d’Amérique latine à signer un accord-cadre de coopération avec le Québec.

L’entente définit les modalités d’application de la coopération, notamment en ce qui a trait à la création d’un groupe de travail chargé de sa mise en œuvre, de sa coordination et du suivi. « Cette entente ouvre la voie à une collaboration des plus prometteuses entre nos deux peuples. Elle correspond à une réelle volonté d’intensifier nos échanges et de consolider nos liens et ce, au moment où le processus d’intégration des Amériques est en marche », a déclaré le premier ministre.

Rappelons qu’en Argentine, trois ententes de coopération avaient été signées entre le gouvernement du Québec et ceux des provinces de Córdoba, de Buenos Aires et de Tierra del Fuego.

Dans le secteur institutionnel, au Chili, les milieux de l’enseignement ont signé 30 ententes avec leurs vis-à-vis chiliens. En Argentine, ce sont 26 signées entre les milieux de la culture, de l’enseignement et du développement régional et leurs vis-à-vis argentins. La Ville de Québec avait aussi signé une entente de coopération avec la ville de Montevideo, en Uruguay.

« Mission accomplie! Après le Mexique en 1999, l’Argentine et le Chili en 2000 sont un pas concret de plus vers l’atteinte des objectifs de la Décennie québécoise des Amériques », a conclu le premier ministre.

LISTE DES PROJETS ÉCONOMIQUES

ÉNERGIE

Au Chili, la croissance du secteur de l’énergie atteint 4 % par année depuis plus de 15 ans. La déréglementation en vigueur depuis le début des années 1990 reste le moteur de cette croissance. Au cours des prochaines années, l’hydroélectricité demeurera la principale source d’énergie avec 57 % du total de la production électrique.

ABB ALSTOM POWER Canada inc.

ABB ALSTOM POWER Canada inc. annonce l’obtention d’un contrat pour la réalisation d’une centrale hydroélectrique à Ralco, près de Concepción, au Chili. Le client auquel seront livrés deux alternateurs de 420 MVA et leurs composantes est la société chilienne ENDESA, filiale de la société espagnole du même nom. La valeur de ce projet est de 89 M $ dont 27 M $ de retombées au Québec et la création de 50 employés à l’usine de Tracy.

Quali-Métal

La compagnie Quali-Métal de Québec a signé deux ententes avec Esedei Ingenieros S.A. Ce partenariat permettra la fourniture de pylônes de transport d’énergie dans le cadre de deux projets privés dont un de 122 km pour la sous-station de la mine de Pascua. L’autre concerne la construction d’une ligne de 320 km entre la ville d’Arica dans le nord du Chili et le poste de Patache. Ces projets, de l’ordre de 70 M $, entraîneront au Québec des retombées de 17,6 M $ et la création de 60 emplois.

ENVIRONNEMENT

En adoptant la « Loi sur le cadre de l’environnement » en 1994, le Chili s’est engagé dans un programme environnemental très ambitieux. Afin d’effectuer des progrès sur les marchés d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, le gouvernement et le secteur privé sont hautement conscients du besoin d’adopter des technologies de production plus compatibles avec les exigences environnementales. À cet égard, notons que depuis juillet 1999, la réglementation environnementale du Chili est assujettie à l’Accord de coopération dans le domaine de l’environnement entre le Canada et le Chili.

CSI Environnement

CSI Environnement et le Centro Nacional del Medio Ambiente (CENMA) signent un contrat pour l’accréditation de ses laboratoires suivant les normes et exigences du programme québécois d’accréditation des laboratoires d’analyse.

Eco Process & Equipment Int’l inc.

Eco Process & Equipment Int’l inc. de Terrebonne annonce la signature d’une entente stratégique avec Agra International S.A. de Santiago. L’entente porte sur la formation d’un consortium chilien dont la mission sera de construire des stations d’épuration des eaux à partir de projets clé-en-main dans les domaines municipal et agroalimentaire, ainsi que dans le secteur des pâtes et papiers et de l’enfouissement sanitaire. Le consortium vise un chiffre d’affaires annuel de 5 M $ à 10 M $.

SANTÉ

Le système de santé chilien est tout à fait original du fait de la coexistence d’un système public de collecte des cotisations santé sur les salaires, représenté par le Fondo Nacional de Salud, et d’un système privé concurrent, constitué par les Instituciones de Salud Previsional, créées sur le modèle du système américain (HMO). À ces deux types d’entités s’ajoutent les Mutuales de Seguridad, destinées aux accidents du travail et les Municipalidades ou communes qui jouent un rôle important dans les régions rurales ou isolées.

AFCAN et CIFRA Médical

AFCAN, CIFRA Médical et SOGIQUE, en collaboration avec leur représentant local Gestion Américas, signent des ententes avec Masvida Inversiones, B2 Ltda Servicio Profesional, Hospital Clinico de l’université de Chili, Servicio Medico de la Camara de la Construcción et Integral. Ces ententes de 134 M $ pourraient générer des retombées de 29,6 M $ au Québec.

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Entièrement privatisé et déréglementé, le marché chilien des télécommunications est considéré sur le plan technologique comme le plus avancé en Amérique latine. Le marché des équipements de télécommunications représente un milliard de dollars US, avec une croissance annuelle de 15 à 20 % et est classé deuxième sur 14 secteurs porteurs identifiés par le US Department of Commerce.

Harris Canada

Harris Canada, l’un des plus importants fournisseurs de produits sans fil et de radio micro-ondes au monde, a signé un contrat pour la fourniture d’équipements micro-ondes à la société Raylex S.A. qui est un des principaux fournisseurs du gouvernement chilien. L’ampleur de la transaction est de 16,3 M $.

Trioniq

Trioniq, une entreprise de Chicoutimi, a signé une entente de distribution de 100 000 $ pour la première année avec la compagnie chilienne Quinta Disciplina. Trioniq est spécialisée dans les systèmes de gestion et de télésurveillance de sites de télécommunications. Après trois ans, les projections de vente sont de 1 M $ par année.

TRANSPORT

On prévoit que le Chili dépensera des sommes considérables pour améliorer ses infrastructures. Le gouvernement veut améliorer les routes, les chemins de fer, les ports de mer et les aéroports du pays par deux moyens : le financement de l’État et la privatisation des entreprises d’État.

Infocité International inc.

Infocité International inc., une entreprise spécialisée dans la signalisation routière, a signé un accord de principe pour l’installation de panneaux électroniques à messages variables sur l’autoroute, entre l’aéroport et la capitale de Santiago. Le montant de la transaction s’élève à 200 000 $. L’entreprise prévoit signer d’autres contrats avec le ministère des Travaux publics, des Transports et des Télécommunications du Chili, pour l’autoroute Costanera Norte.

Poulies Maska inc.

Poulies Maska inc. annonce la signature d’une entente de commercialisation de ses produits avec son distributeur chilien. Poulies Maska est un manufacturier de poulies qui opère également une fonderie et compte plus de trente ans d’activités industrielles. Une commande initiale de 170 000 $ est conclue aujourd’hui à Santiago, commande qui contribuera à maintenir la progression annuelle des ventes de Poulies Maska qui s’élève à plus de 25 %.

AUTRES SECTEURS

Ecolux

Ecolux, fabricant de feux de circulation à diodes électroluminescentes annonce avec son partenaire, Gestion Americas, une entente de distribution avec Esses Limitada. Celle-ci vise la réalisation d’une étude technico-commerciale pour remplacer les feux de circulation de la municipalité de Providencia. La valeur du projet est de 1,5 million de dollars. Un projet du même genre pour la municipalité Las Condes comporterait des retombées de 12 millions de dollars.

Le groupe BGJLR inc.

Le groupe BGJLR inc. est une firme de consultants en géomatique et en systèmes d’informations géographiques (SIG). L’entreprise signe une entente de partenariat avec la Sociedad de Ingeniera y Construcciones V.H.O. Ltda pour offrir les services de géomatique aux municipalités du Chili.

Les industries LPB inc.

Les industries LPB inc. et la Universidad de Santiago de Chile signent une entente d’échange de technologie et recherche qui s’effectuera dans le domaine de la préservation et du traitement du bois et particulièrement à l’égard des poteaux de bois traités sous pression. L’entreprise est certifiée ISO 9002 et possède plus de 20 ans d’expérience. Elle contrôle la totalité du cycle de production, de la gestion des opérations forestières jusqu’à la distribution des produits finis.

RDC Contrôle

RDC Contrôle est un fabricant de sondes de température et de vérins pneumatiques et hydrauliques pour la transformation des métaux, les pâtes et papiers et l’aéronautique. La firme de Blainville a réalisé des ventes de 300 000 $ auprès de deux entreprises chiliennes. Les ventes pourraient atteindre 750 000 $ à 1 M $ dès la première année. Le partenaire chilien est Schultz Automatización.

LISTE DES ENTENTES INSTITUTIONNELLES

GOUVERNEMENT

Une entente de coopération internationale a été signée entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Chili dans les domaines notamment, de l’éducation, de la sécurité sociale et du développement régional.

Le ministre d’État à l’Éducation et à la jeunesse a signé 2 déclarations d’intention dans les secteurs de la coopération en éducation et de la jeunesse avec son homologue chilien et avec la ministre de la Planification et de la Coopération.

ENTENTES EN ÉDUCATION

La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec a signé deux premières ententes de mobilité étudiante au Chili avec l’Université nationale de Concepción et l’Université Arcis.

Université de Sherbrooke

L’Université de Sherbrooke a signé trois ententes générales de coopération avec l’Université catholique du Nord, l’Université Concepción et l’Université Andres Bello.

Une autre entente a également été signée entre l’Université de Sherbrooke et la compagnie Internet Holding du Chili, pour le développement de cours de formation sur Internet.

Université Laval

L’Université Laval a renouvelé une entente de coopération générale avec l’Université Concepción dans les domaines de la foresterie et du service social. Une nouvelle entente de coopération générale a également été signée avec l’Université Santiago du Chili.

L’Université de Montréal

L’Université de Montréal a signé deux ententes de coopération générale (mobilité étudiante, projets conjoints de recherche, codirection de thèse) avec les universités nationales de Concepción et du Chili.

Fédération des cégeps et Cégep International

La Fédération des Cégeps et Cégep International ont signé une lettre d’entente pour appuyer la création de centres de formation technique en tourisme, en métallurgie et en agriculture avec le Centre de formation technique de l’Université d’Atacama.

Ils en ont signé une seconde pour appuyer la formation de formateurs dans les petites et moyennes entreprises avec le Centre d’appui à la petite et moyenne entreprise du ministère du Travail du Chili (SERCOTEC).

Association des collèges privés du Québec

L’Association des collèges privés du Québec a signé avec la Direction de l’Éducation de la municipalité de Santiago et l’Université Centrale du Chili, des accords cadre de collaboration visant l’amélioration de l’enseignement, particulièrement l’enseignement des langues; avec l’Asociación Chilena des municipalités, un accord cadre a été signé dans le secteur de la formation professionnelle et technique.

Cégep Maisonneuve

Le cégep Maisonneuve, au nom du Consortium québécois en sécurité publique, et la municipalité de Rancagua ont convenu d’une entente portant sur la formation méthodologique dans le domaine de la sécurité citoyenne.

L’Association pour le développement de l’industrie chimique québécoise (ADICQ) et l’Institut de chimie et de pétrochimie du cégep Maisonneuve ont également signé une entente avec l’Asociación gremial de industriales quimicos de Chile dans le but de promouvoir les échanges et la coopération entre les deux associations.

Collège Mérici

Le collège Mérici et l’Institut professionnel DUOC-UC de l’Université Pontificale catholique du Chili ont signé un protocole d’entente de collaboration pour la conception d’un programme de développement international en tourisme et hôtellerie et le développement d’une politique d’évaluation de programme de formation.

Le collège Mérici a également signé une entente avec la municipalité de Rancagua en vue de collaborer au développement et à la mise en œuvre de programmes de formation en tourisme et en restauration ainsi que des programmes informatisés pour l’apprentissage de l’anglais.

Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu

Le cégep Saint-Jean-sur-Richelieu a signé une entente avec la municipalité de Rancagua, pour une collaboration en matière de formation de formateurs dans les petites et moyennes entreprises.

Cégep de Trois-Rivières

Le cégep de Trois-Rivières a signé une déclaration d’intention avec l’Université d’Atacama visant le développement d’un programme de coopération dans divers domaines : développement de programmes par compétences, appui à l’implantation d’un centre minier, immersion linguistique, échanges de milieux de stages, élaboration de logiciel de traitement thermique, création d’un centre de formation technique. Le Cégep s’est également entendu avec la Corporation éducative de la Société nationale d’agriculture pour réaliser des projets de transfert d’expertise et de formation.

Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ)

L’ITHQ a signé une entente de soutien technique avec l’Organisme technique de coopération (OTEC) mandaté par l’Université catholique Valparaiso. L’Institut a également signé une convention de collaboration avec le Centro des Estudios Turísticos pour développer des programmes d’enseignement en hôtellerie et en tourisme.

Commission scolaire de l’Or et des Bois

Une entente a été signée entre la Commission scolaire de l’Or et des Bois et le Centre de formation technique UDASA et l’Université Atacama en vue de réaliser des échanges dans le domaine de la formation des ressources humaines dans le secteur minier.

Commission scolaire de la Capitale

La commission scolaire de la Capitale a signé des ententes de coopération avec la direction de l’Éducation de la municipalité de Santiago, l’Association chilienne des municipalités, la Corporation municipale Rancagua (Cormún), la Corporation municipale de la Florida (COMUDEF), la municipalité de Coyhaique, dans les domaines de la formation professionnelle et technique, des échanges linguistiques et du perfectionnement des enseignants.

AUTRES ENTENTES

L’Office Québec-Amériques pour la jeunesse et l’Institut chilien pour la jeunesse ont signé une déclaration d’intention pour établir un éventuel partenariat pour favoriser les échanges de jeunes.

CONTRATS, VENTES ET RETOMBÉES POTENTIELLES
DÉCOULANT DE LA PARTICIPATION DES ENTREPRISES
À MISSION QUÉBEC AU CHILI DU 17 AU 19 MAI 2000

Secteurs et entreprises

Projets et investissements globaux*

Retombées potentielles au Québec

Emplois créés


ÉNERGIE

     

ABB ALSTOM POWER Canada inc.

88,8

27,0

50

QUALI-MÉTAL*

70

17,6

60


Santé

     

AFCAN*

134

29,6

228


Télécommunications

     

Harris Canada*

16,3

16,3

125

Trioniq*

0,1

0,1

 


Transport

     

Infocité International inc.

0,2

0,2

 

Poulies Maska

0,17

0,17

 


Autres secteurs

     

Ecolux*

1,8

1,8

4

RDC Contrôle*

0,7

0,4

 


Total

 


312,07


93,17


467

NOTE : En millions de dollars canadiens.
* Le nombre d’emplois créés est calculé sur la base d’un emploi par tranche de 130 000 $.

- 30 -


Mise en ligne : 19 mai 2000


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017