Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Sommet du Québec et de la jeunesse : La phase 1 est en marche

Québec, le jeudi 9 septembre 1999 - Le premier ministre du Québec, monsieur Lucien Bouchard, et le ministre d’État à l’Éducation et à la Jeunesse, monsieur François Legault, ont procédé aujourd’hui au lancement officiel des travaux préparatoires au Sommet du Québec et de la jeunesse qui aura lieu à Québec les 22, 23 et 24 février 2000.

« Aujourd’hui, nous lançons les travaux du Sommet. Nous voulons mobiliser les Québécois et les Québécoises afin de définir ensemble le Québec de demain », a déclaré monsieur Legault.

« Il faut que les jeunes se fassent entendre sur toutes les tribunes et dans tous les forums de consultation qui se tiendront à la grandeur du Québec au cours des prochains mois », a pour sa part déclaré monsieur Bouchard. « Il faut aussi que les grands acteurs de la société civile participent et se sentent partie prenante de ce projet. Mettons-nous rapidement à chercher des solutions et des actions qui nous permettront de bâtir le Québec dont rêvent nos jeunes », a-t-il poursuivi.

La cérémonie de lancement a eu lieu en présence d’une centaine de représentants de groupes de jeunes et des grands partenaires socio-économiques. Messieurs Bouchard et Legault avaient au préalable participé à une réunion de travail avec les coprésidents des quatre chantiers thématiques du Sommet qui, au cours des prochains mois, seront au cœur d’un vaste effort de réflexion, de concertation et de recherche de solutions.

Rappelons que chacun des chantiers, placé sous la responsabilité de deux coprésidents, dont un coprésident jeune, est responsable d’un des thèmes suivants : Relever les défis de l’emploi, Parfaire le savoir et la formation, Promouvoir une société équitable et Élargir notre ouverture sur le monde.

Un processus à plusieurs volets

Le processus enclenché aujourd’hui comporte différents volets. En septembre et octobre, les chantiers entendront ceux et celles qui souhaitent aborder l’un ou l’autre des grands thèmes retenus. À la mi-novembre, les coprésidents de chantier devront faire rapport de leurs travaux en identifiant un certain nombre de problèmes jugés prioritaires, proposer des solutions nouvelles ou repensées à ces problèmes et identifier les meilleures façons de rendre ces solutions applicables à court et moyen terme.

Parallèlement, les Québécois et les Québécoises de chacune des régions pourront, via les ateliers régionaux organisés par les Conseils régionaux de concertation et de développement, enrichir cette réflexion collective des réalités vécues dans leur milieu.

Pour soutenir ce travail de consultation et de recherche de solutions, deux documents destinés à fournir des données et des références utiles à la discussion ont été rendus publics aujourd’hui. Enfin, les citoyennes et citoyens pourront en tout temps faire connaître leurs opinions, idées et suggestions en relation avec le Sommet grâce à un forum de discussion interactif sur le site Internet du Sommet.

« Le succès du Sommet ne dépend pas du seul gouvernement mais de notre volonté à tous de nous orienter résolument vers la recherche de solutions concrètes », ont déclaré messieurs Bouchard et Legault qui se sont engagés à tout mettre en œuvre pour que ce débat ait lieu dans les conditions les plus propices.


- 30 -


Mise en ligne : 9 septembre 1999


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017