Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre du Québec rend hommage à Alain Peyrefitte

Québec, le samedi 27 novembre 1999 - C’est avec beaucoup de tristesse que le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, a appris ce matin le décès de M. Alain Peyrefitte. Il a tenu à rendre hommage à l’un des pères de la relation franco-québécoise.

Il a souligné son engagement en faveur de liens plus étroits entre la France et le Québec, à titre de ministre de l’Information et de l’Éducation nationale, sous le général de Gaulle, puis comme garde des Sceaux, sous le président Valéry Giscard d’Estaing. Cet engagement s’est notamment concrétisé par les accords Johnson-Peyrefitte de 1967, qui ont donné naissance à l’Office franco-québécois pour la jeunesse.

Le premier ministre a rappelé que M. Peyrefitte a été, en 1968, cofondateur de l’Association France-Québec. M. Peyrefitte a également accompagné le Québec lorsque, la même année, celui-ci a fait son entrée sur la scène internationale, à Libreville, à l’occasion d’une réunion de la Conférence des ministres de l’Éducation nationale de pays francophones.

« Comme brillant homme de lettres, académicien ou président du Comité éditorial du Figaro, son attachement au Québec et à son devenir s’est toujours manifesté, a déclaré M. Bouchard. Carnet de notes à la main, témoin autant qu’acteur, comme homme d’État, journaliste, écrivain et même touriste, il a maintes fois sillonné le Québec en tous sens, d’Anticosti à Montréal, de Charlevoix à l’Estrie », a-t-il ajouté.

En septembre 1998, le gouvernement du Québec a marqué de façon particulière la reconnaissance des Québécoises et des Québécois envers M. Peyrefitte en lui décernant la médaille d’officier de l’Ordre national du Québec.

M. Bouchard a exprimé ses plus sincères condoléances à l’épouse du disparu et à ses proches. Il a demandé à la ministre des Relations internationales, Mme Louise Beaudoin, actuellement en mission en France à l’occasion de la Conférence ministérielle de la Francophonie, de représenter le gouvernement québécois aux funérailles, dont la date n’est pas encore connue.


- 30 -


Mise en ligne : 27 novembre 1999


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017