Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Motorola annonce la création d’un Centre mondial d’excellence dans la Cité du multmédia

Montréal , le vendredi 14 mai 1999 - Le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, et le vice-premier ministre et ministre d’État à l’Économie et aux Finances, M. Bernard Landry, ont participé aujourd’hui, à l’invitation de M. Christopher Galvin, chef de la direction de Motorola Inc., et de Mme Micheline Bouchard, présidente du Conseil et chef de la direction de Motorola Canada limitée, à l’annonce par la société Motorola de l’implantation d’un important centre de développement de logiciels dans la Cité du multimédia à Montréal. La venue de cette entreprise multinationale au Québec permettra la création de 500 à 600 nouveaux emplois d’ici dix ans, dont 80 % seront occupés par des ingénieurs dans le domaine des télécommunications.

« Le projet qu’annonce aujourd’hui la société Motorola est important à plusieurs égards », a soutenu le premier ministre. Le fait que cette grande entreprise américaine ait opté pour le Québec pour l’implantation de son premier centre d’excellence dédié au multimédia dans le monde, constitue une reconnaissance de l’expertise et de l’environnement d’affaires exceptionnellement favorable qu’offre le Québec aux entreprises œuvrant dans les domaines de la haute technologie.

Le Centre de développement de logiciels de Montréal se spécialisera notamment dans le développement de logiciels interactifs multimédias pour le secteur des télécommunications sans fil. L’activité de ce centre de développement de Motorola se traduira par une injection de près de 300 millions de dollars dans l’économie montréalaise au cours des dix prochaines années, dont des dépenses salariales de près de 220 millions de dollars.

Afin de favoriser la réalisation de ce projet, le gouvernement du Québec supportera jusqu’à 19 % des coûts de réalisation de celui-ci au cours des dix prochaines années, en versant au nouveau centre de recherche une aide fiscale pouvant atteindre 15 000 $ par emploi en vertu du programme des Centres de développement des technologies de l’information (CDTI). De plus, Investissement-Québec accordera une aide financière pouvant atteindre 8,6 millions de dollars pour la création de 500 à 600 nouveaux emplois de qualité en vertu du Fonds pour l’accroissement des investissements et la relance de l’emploi (FAIRE).

Le vice-premier ministre a tenu à souligner que la création de ces nouveaux emplois confirme le dynamisme du Québec et de sa métropole dans un secteur d’activité en pleine effervescence, au potentiel élevé et très prometteur pour les jeunes diplômés. « L’annonce d’aujourd’hui offre une remarquable démonstration que la stratégie de développement de la nouvelle économie mise de l’avant par le gouvernement suscite un accroissement des investissements privés et une importante création d’emplois », a précisé M. Landry.

Le premier ministre s’est dit très heureux aujourd’hui de la décision de Motorola, pratiquement un an jour pour jour après sa première rencontre avec les dirigeants de Motorola lors de Mission-Québec à Chicago. « L’implantation de ce centre mondial d’excellence en multimédia démontre une fois de plus que le Québec est véritablement un centre d’expertise reconnu sur le plan international en matière de télécommunications », a expliqué M. Bouchard.

Avec la venue du Centre de développement de logiciels de Motorola, le Québec est maintenant le lieu privilégié par trois des plus grands fabricants mondiaux d’équipements de télécommunications pour l’implantation d’importantes installations de recherche et de développement et la réalisation de mandats mondiaux de RD. Rappelons à cet égard que les sociétés Nortel et Éricsson ont également choisi Montréal comme site privilégié pour le développement de leurs activités de recherche.


- 30 -


Mise en ligne : 14 mai 1999


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017