Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre et la ministre de la Santé et des Services sociaux font connaître leurs réactions dans le dossier des centres hospitaliers de la Sagamie et de Jonquière

Jonquière, le mardi 11 mai 1999 - Le premier ministre et député de Jonquière, monsieur Lucien Bouchard, et la ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Pauline Marois, ont rencontré ce matin le président du conseil d’administration unifié et le directeur général des centres hospitaliers de Jonquière et de la Sagamie, messieurs Noël Tremblay et Jacques Maynard, de même que la présidente du conseil d’administration et le directeur général de la Régie régionale, madame Lily Simard et monsieur Louis-Philippe Thibeault. Cette rencontre a permis de faire le point dans l’épineux dossier du partage des services entre les deux établissements et d’en dégager les principaux éléments.

La ministre de la Santé et des Services sociaux a indiqué que le gouvernement entend confirmer rapidement la mission du Centre hospitalier de Jonquière en matière de services de courte durée en santé physique, garantissant des services d’hospitalisation en médecine, notamment avec soins intensifs, des services diagnostiques et la disponibilité constante d’un service d’urgence. En ce qui a trait au service d’urgence, la ministre a indiqué qu’une équipe régionale de dépannage sera constituée d’ici une semaine pour soutenir les médecins du Centre hospitalier de Jonquière. Cette mesure permettra de consolider l’équipe médicale et d’assurer à la population l’accès à des soins de qualité.

De même, sera confirmée une mission de services ambulatoires au Centre hospitalier de Jonquière, laquelle se traduira par la création d’un centre ambulatoire garantissant la dispensation de services externes et le fonctionnement du bloc opératoire de l’établissement. Le conseil d’administration unifié verra à compléter la programmation clinique du centre ambulatoire, d’ici au 15 juin, en invitant les équipes médicales à y collaborer. De façon préliminaire, on peut évaluer à quelque 5 M$ les travaux nécessaires à l’établissement du centre ambulatoire. À ce montant s’ajoutera rapidement un budget d’équipements qui comprendra, notamment, l’installation d’un tomographe axial. D’ici à ce que ce centre ambulatoire puisse assurer l’utilisation du bloc opératoire, les services de chirurgie pourront être rendus avec hospitalisation, selon l’évaluation des professionnels concernés.

Par ailleurs, seront également réaffirmées la mission du Centre hospitalier de Jonquière en matière de services de longue durée et les missions régionales en matière de réadaptation fonctionnelle intensive et de réadaptation en alcoolisme et toxicomanie. À cette fin, le transfert des services de réadaptation physique du Centre hospitalier de la Sagamie vers le Centre hospitalier de Jonquière sera complété avant le 30 juin prochain. L’approbation rapide du programme fonctionnel et technique permettra de réaliser, dans l’établissement, des travaux d’environ 12 millions $ pour accueillir le centre de réadaptation. Un budget annuel de fonctionnement d’environ 7 millions $ viendra par la suite assurer la fourniture des services.

En ce qui a trait au Centre hospitalier de la Sagamie, la ministre entend confirmer la rénovation des blocs opératoires, tout en assurant le maintien de l’accès et de la qualité des services à la population. Une première phase de travaux pour la rénovation de cinq salles d’opération, au coût d’environ 5 millions $, sera immédiatement autorisée.

De plus, la ministre confirme la reconnaissance des services ultraspécialisés en cardiologie, en radio-oncologie et en neurochirurgie au Centre hospitalier de la Sagamie. Un budget additionnel de plus de un demi-million de dollars a déjà été prévu pour consolider ces services au bénéfice de la population de toute la région.

Par ailleurs, la ministre de la Santé a pris note de la décision du conseil d’administration de procéder à l’unification des conseils de médecins, dentistes et pharmaciens des centres hospitaliers de la Sagamie et de Jonquière. « Le climat actuel me semble peu propice à une telle unification, que certains perçoivent comme pouvant remettre en question les missions, voire la survie de l’un ou l’autre des établissements », a déclaré la ministre. Pour madame Marois, la priorité doit aller à l’implantation des orientations retenues. En conséquence, l’unification des conseils des médecins, dentistes et pharmaciens, souhaitable en soi, sera réalisée lorsque les services à la population auront été renforcés, les équipes médicales consolidées et le centre ambulatoire implanté ou dès que le climat le permettra.

Pour le premier ministre, les éléments sont maintenant en place pour relancer l’avenir des deux établissements. Dans ce contexte, monsieur Bouchard a appelé les membres du corps médical à lever les mesures de contingence et de démission au Centre hospitalier de Jonquière.

Le premier ministre et la ministre de la Santé et des Services sociaux ont tenu à saluer et à remercier les membres du conseil d’administration unifié et les autres intervenants pour leur implication et l’énergie déployée dans un contexte particulièrement difficile. Il importe maintenant de concentrer les efforts de tous pour assurer le meilleur avenir possible aux deux institutions de qualité que sont le Centre hospitalier de la Sagamie et le Centre hospitalier de Jonquière.


- 30 -


Mise en ligne : 11 mai 1999


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017