Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Québec indemnisera les victimes de l’hépatite C infectées avant 1986

Québec, le mercredi 6 mai 1998 - Le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Québec participera à un programme d’indemnisation des personnes qui ont été infectées par le virus de l’hépatite C à la suite d’une transfusion sanguine avant 1986.

« La compassion doit guider nos actions. Dans cette affaire, nous devons faire un effort additionnel pour réconcilier les impératifs de la compassion et les contraintes financières qui sont les nôtres », a déclaré le premier ministre.

Le gouvernement du Québec est disposé à ajouter une contribution additionnelle pouvant atteindre un maximum de 75 millions $, soit l’équivalent de ce que Québec affectera au programme déjà annoncé, afin de permettre l’extension du programme existant au bénéfice des victimes qui ne sont pas déjà couvertes et ce dans la mesure où une entente interviendrait avec les provinces et le gouvernement fédéral.

Au chapitre des contraintes financières, le gouvernement du Québec va tenter de convaincre le gouvernement fédéral de tenir compte de la situation relative des différentes provinces quand il s’agira d’établir la séquence des versements des contributions des différents paliers de gouvernement dans cette extension du programme déjà annoncé. Les premières années du programme pourraient être principalement à la charge du gouvernement fédéral compte tenu de sa disponibilité immédiate à dégager des fonds. Le Québec et les provinces pourraient prendre le relais dès après l’amélioration de leur problématique budgétaire.

Le gouvernement du Québec a convenu avec le premier ministre ontarien, M. Mike Harris, de la possibilité d’échanger des renseignements utiles dans l’hypothèse de recours judiciaires pour récupérer du gouvernement fédéral les montants qu’il a versé et versera.

Enfin, M. Bouchard a annoncé que M. Harris et lui demanderaient la convocation, dans les plus brefs délais, d’une conférence des premiers ministres des provinces et des ministres de la Santé des provinces afin de définir ensemble les conditions de ce que pourraient être leurs contributions à l’extension du programme et ce, avant de rencontrer le gouvernement fédéral.


- 30 -


Mise en ligne : 6 mai 1998


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017