Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Québec contribue pour près de 35 millions de dollars dans l’économie des Laurentides

Mont-Tremblant, le jeudi 25 septembre 1997 - Le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, a annoncé aujourd’hui une participation gouvernementale de 34,7 M $ dans l’important projet d’investissement de 499 M $ de la société Intrawest, à la Station Mont-Tremblant. L’annonce a été faite en présence du vice-premier ministre et ministre d’État de l’Économie et des Finances, M. Bernard Landry, ainsi que du président du Conseil du Trésor et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Jacques Léonard.

Le montant de 34,7 M $ du gouvernement du Québec inclut une prise en charge des intérêts sur un prêt remboursable de 22,2 M $ accordé dans le cadre du nouveau programme FAIRE (Fonds pour l’accroissement de l’investissement privé et la relance de l’emploi) ; le refinancement d’un prêt de 11,3 M $ accordé par la Société de développement industriel (SDI) dans le cadre de la première phase du projet et 1,2 M $ à la municipalité de Mont-Tremblant dans le cadre du programme Travaux d’infrastructures Canada-Québec 1997. De plus, Tourisme Québec multipliera ses actions pour promouvoir la Station Mont-Tremblant sur les marchés internationaux.

La phase II annoncée par Intrawest permettra notamment de développer les infrastructures municipales et touristiques, l’aménagement de la montagne pour la pratique du ski alpin et de la planche à neige, un développement immobilier qui comprendra notamment la construction de 1000 unités d’habitation, un nouvel hôtel de 200 chambres, des espaces commerciaux additionnels et un centre équestre.

Ce nouvel investissement entraînera la création de 1 150 emplois permanents directs et indirects et portera à près de un milliard $ les investissements prévus d’ici l’an 2002 par la société Intrawest pour le développement de Mont-Tremblant.

Le premier ministre a déclaré que « le style de développement préconisé par les dirigeants de la société Intrawest et l’envergure des travaux réalisés ont permis à la Station Mont-Tremblant de se classer en tête des stations de villégiature quatre saisons de l’Est de l’Amérique du Nord, comparable aux stations touristiques françaises. »

M. Landry a indiqué de son côté que « la réalisation de cette deuxième phase permettra à la Station Mont-Tremblant d’offrir de nouveaux produits adaptés aux basses saisons, notamment en ce qui a trait aux activités récréatives intérieures pour en faire une véritable destination quatre saisons. Cette stratégie aura pour effet d’améliorer considérablement son pouvoir d’attraction auprès de clientèles internationales, notamment celle dite de destination. »

Rappelons que la phase I du projet de la Station Mont-Tremblant, qui se termine cette année, a nécessité des investissements de l’ordre de 470 M $. Le gouvernement du Québec a apporté à ce projet une contribution d’un montant égal à celui accordé pour la phase II, soit 34,7 M $. Ces investissements ont eu des retombées extrêmement positives, l’achalandage de la station passant de 365 000 visiteurs annuellement en 1991 à plus de 1,4 million l’an dernier.


- 30 -


Mise en ligne : 25 septembre 1997


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017