Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Commentaires de l’ambassadeur canadien en Chine : Le premier ministre du Québec tient à rétablir les faits

Shanghai, le mardi 11 novembre 1997 - Informé du commentaire émis aujourd’hui aux médias par l’ambassadeur canadien à Beijing, M. Howard Ballock, à l’effet que l’annonce de cet après-midi sur la présence de la représentation québécoise au sein de l’ambassade canadienne dans la capitale chinoise était « surprenante et prématurée », le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, tient à rétablir les faits.

Lors de la rencontre bilatérale entre les deux hommes, le lundi 3 novembre au matin, à Beijing, MM. Ballock et Bouchard se sont entendus, en principe, sur une représentation québécoise au sein de l’ambassade canadienne à Beijing, sous réserve d’en négocier les modalités. De plus, il a été explicitement convenu entre eux, devant témoins, que M. Bouchard ferait cette annonce lors de sa conférence de presse bilan à Shanghai, le mardi 11 novembre. M. Ballock a d’ailleurs clairement indiqué au premier ministre qu’il pouvait citer son nom et son agrément, s’il le souhaitait, pendant son annonce.

Au surplus, un conseiller du premier ministre a avisé hier, le consul général canadien à Shanghai, M. Ted Lipman, de la nature de l’annonce qui devait être faite. M. Lipman, après avoir communiqué avec M. Ballock a indiqué au conseiller du premier ministre que l’ambassadeur souhaitait que, lors de cette annonce, il soit précisé qu’il s’agissait d’une entente de principe et que les détails restaient à être négociés. Le communiqué émis aujourd’hui par le premier ministre rend précisément compte de ces éléments.

Le premier ministre ne peut donc que se surprendre de la surprise de l’ambassadeur.


- 30 -


Mise en ligne : 11 novembre 1997


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017