Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec désormais plus actif en Asie

Bangkok (Thaïlande) , le vendredi 17 janvier 1997 - Faisant le bilan de sa participation à la mission commerciale qui l’a mené en Corée du Sud, aux Philippines et en Thaïlande, le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, a annoncé que le Québec allait renforcer sa présence en Asie.

À Manille, au plus tard le premier mai, un représentant du Québec opérera à partir des nouveaux bureaux de la Caisse de dépôt et de placement et d’Hydro-Québec.

À Séoul, à compter du premier avril, un représentant du Québec opérera en permanence dans les bureaux de la Banque nationale.

À Vancouver, point de chute de plusieurs centrales d’achat asiatiques, un conseiller économique sera nommé à compter du premier mars pour faire profiter les entreprises québécoises de ces opportunités.

Quant au délégué régional pour l’Asie, désigné en novembre par le Conseil des ministres, M. Léo Paré, il effectuera sa première mission en Asie en mars, pour assurer un certain nombre de suivis en Corée, aux Philippines et en Thaïlande, et poursuivre le travail de coopération déjà bien engagé en Chine. L’ensemble de ces mesures sont financées à même les budgets actuels des ministères.

« Le potentiel de croissance et de création d’emplois qu’offre l’Asie pour les entreprises québécoises est considérable, a déclaré le premier ministre. Le gouvernement du Québec est conscient des besoins de nos entreprises, il entend continuer à les épauler dans leurs démarches en Asie et assurer un suivi efficace. Les décisions d’aujourd’hui contribueront aux succès futurs. »

M. Bouchard a noté que les intéressantes percées réalisées par les entreprises du Québec dans les trois pays visités sont d’abord le fait du dynamisme des entrepreneurs québécois et de la qualité de leurs produits et de leurs services. « J’ai eu le plaisir de participer à une douzaine de rencontres entre des entrepreneurs québécois et leurs partenaires asiatiques et je peux attester de la réputation d’excellence dont jouissent nos entreprises en Asie. » Il a noté de plus que le gouvernement du Québec déploie déjà des efforts d’accompagnement significatifs. Depuis l’élection du Parti Québécois, le gouvernement a organisé dix missions d’entreprises québécoises dans les trois pays visités et 36 missions d’entrepreneurs coréens, philippins et thaïlandais au Québec.

M. Bouchard s’est réjoui du fait que les entreprises québécoises aient signé 19 contrats d’une valeur de près de 200 millions $ et 26 lettres d’entente d’une valeur de 384 millions $.

Il est particulièrement encouragé par le virage emprunté par les grandes entreprises québécoises. Hydro-Québec, Gaz Métropolitain, la Caisse de dépôt et placement ont chacune annoncé des alliances stratégiques avec d’importants partenaires asiatiques. « Ces alliances représentent un vote de confiance dans le dynamisme et l’expertise québécoise dans le domaine de l’énergie, du financement et de la recherche et du développement, a dit le premier ministre. Je suis heureux de constater que nos grandes entreprises investissent maintenant directement dans nos alliances stratégiques, pour maximiser les retombées au Québec en termes d’emplois et de dividendes. »

Hydro-Québec vise, au Laos et au Cambodge, des contrats d’une valeur de 600 millions $, un contrat philippin d’une valeur de 500 millions $, ainsi qu’un contrat de 100 millions $ au Pakistan. La Caisse de dépôt et de placement entend, pour sa part, constituer un fonds d’investissement de 150 millions $ avec la Banque asiatique de développement. Monsieur Bouchard a également souligné la décision de la Société générale de financement d’être proactive dans la recherche d’investissements au Québec et de participer à la mise de fonds pour attirer une usine de semi-conducteurs d’une valeur de plus d’un milliard $ US.

En Corée du Sud comme en Thaïlande, des rencontres d’information sur l’usage sécuritaire de l’amiante ont été tenues avec les autorités de chacun des pays.

Monsieur Bouchard a aussi souligné les aspects sociaux de cette mission. Au cours des rencontres, il a exprimé sa préoccupation face au travail forcé des enfants ou à leur exploitation sexuelle et a encouragé les entreprises québécoises et les autorités politiques locales à la plus grande vigilance à ce sujet. En matière d’éducation, l’Université de Montréal a signé une importante entente en Corée et les négociations sont engagées entre les gouvernements québécois et thaïlandais pour une entente sur l’enseignement supérieur.

Monsieur Bouchard s’est également dit heureux que l’investissement québécois serve à l’amélioration de la qualité de vie des populations des pays visités. Le projet de centre agro-alimentaire de Novatech dans la province de Bulacan permettra, notamment, d’augmenter la qualité de la transformation des produits agricoles consommés aux Philippines.

Le premier ministre a exprimé son intention de diriger lui-même des missions commerciales et souhaite, en consultation avec les entreprises participantes et les organisations d’affaires, concevoir des missions plus ciblées, regroupant les entreprises, grandes et petites, d’un secteur québécois d’excellence et leurs sources de financement.


- 30 -


Mise en ligne : 17 janvier 1997


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017