Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

« La plus grosse vague d’embauche depuis la Révolution tranquille » 24 000 Québécoises et Québécois améliorent leur situation d’emploi 13 500 obtiennent un emploi régulier 9 000 nouveaux visages dans le réseau de l’éducation

Québec, le dimanche 24 août 1997 - Le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, a tracé aujourd’hui en conférence de presse, en compagnie du président du Conseil du trésor, M. Jacques Léonard, le bilan des embauches en cours dans le secteur public québécois qu’il a qualifié de « plus grosse vague d’embauche de l’État québécois depuis la Révolution tranquille. »

Ces embauches donnent l’opportunité à 13 500 personnes d’obtenir un emploi régulier et à 6 000 autres d’augmenter leur nombre d’heures travaillées ou d’accéder, d’ici un an, à un emploi occasionnel dans les réseaux de l’éducation et de la santé. Environ 4 500 autres, détenant la sécurité d’emploi mais actuellement en disponibilité et sans poste régulier, retrouveront un poste permanent.

De ces 24 000 personnes dont la situation de l’emploi sera améliorée, environ 9 000 accéderont pour la première fois au réseau de l’éducation.

Ce rajeunissement du secteur public québécois est rendu possible grâce au succès indéniable remporté par le programme de départs volontaires à la retraite mis en place au printemps dernier à la suite d’ententes convenues entre le gouvernement et les organisations syndicales québécoises.

« Cette opération sans précédent au Québec, a expliqué M. Bouchard, a non seulement permis d’atteindre nos objectifs de réduction des coûts de la main-d’œuvre et d’assainissement des finances de l’État, elle permet en plus à des milliers de jeunes et de femmes d’obtenir un emploi. Les femmes, très nombreuses au sein de la fonction publique, seront les grandes bénéficiaires de ces changements », estime le premier ministre.

Le premier ministre a confirmé que plus de 30 000 syndiqués s’étaient prévalus du programme de départs volontaires à la retraite et que le gouvernement avait atteint ses objectifs budgétaires consistant en une réduction de 800 millions de dollars des coûts de la main-d’oeuvre syndiquée.

Le dépassement de l’objectif de départs volontaires entraînera des coûts supplémentaires qui seront toutefois compensés par un coût salarial moindre étant donné le rajeunissement des effectifs.

« Ces succès profiteront à l’État, aux contribuables, à l’économie québécoise et en particulier aux jeunes Québécois. Ainsi, dans le seul secteur de l’éducation, a expliqué le premier ministre, 14 500 enseignants dont une majorité de jeunes, verront leur situation d’emploi grandement améliorée. »

En effet, selon les données disponibles, le réseau est actuellement à pourvoir 10 500 emplois réguliers d’enseignants. De ce nombre, on évalue que, d’une part, 5 500 enseignants proviennent des listes de rappel des commissions scolaires – il s’agit d’enseignants souvent expérimentés mais qui ne possédaient pas jusqu’ici de postes attitrés. D’autre part, 5 000 sont recrutés parmi les enseignants à la recherche d’emploi – il s’agit pour la plupart de jeunes. De plus, on estime qu’au moins 4 000 autres jeunes accéderont à des emplois occasionnels dans le réseau de l’éducation au cours de la prochaine année puisque les listes de rappel devront être reconstituées.

« Jamais depuis la création du ministère de l’Éducation n’a-t-on vu un tel souffle de jeunesse dans nos écoles et collèges, s’est réjoui le premier ministre. Un tel apport de sang neuf ne peut qu’instaurer une nouvelle dynamique et augure bien pour le succès de l’importante réforme de l’éducation que nous avons engagée. »

Dans le secteur de la santé, 9 500 travailleurs du réseau amélioreront leur situation de travail. 4 500 travailleurs qui détiennent la sécurité d’emploi obtiendront un poste permanent. 5 000 autres travailleurs inscrits sur des listes de rappel auront plus d’heures de travail, dont un grand nombre disposeront d’un travail à temps plein.

« Tous ces travailleurs qui sont déjà familiers du réseau de la santé nous permettront d’assurer la continuité des services directs à la population », a poursuivi le premier ministre.

Quant à la fonction publique, M. Bouchard a rappelé que la cible de départs volontaires a été atteinte. Il a expliqué qu’un redéploiement de certaines ressources et des réorganisations du travail feront en sorte que les ministères et les organismes réaliseront leur mandat plus efficacement.


- 30 -


Mise en ligne : 24 août 1997


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017