Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Politique familiale : un effort majeur de réallocation des ressources financières

Montréal , le jeudi 31 octobre 1996 - Le financement de la nouvelle politique familiale proviendra principalement d’un regroupement des programmes existants et d’une réallocation des budgets de l’État, actuellement consacrés à la famille. Dans six ans, les coûts globaux de la réforme, une fois celle-ci complétée, représenteront 2,1 milliards $. De cette somme, 1 671 millions de dollars proviendront de programmes déjà identifiés. Voici la liste des programmes que le gouvernement du Québec consacre à la famille et qui seront partiellement ou totalement réaffectés pour financer la nouvelle politique :

Millions de $

allocation familiale

260

allocation pour jeune enfant

136

allocation à la naissance

190

sécurité du revenu (enfants)

465

réduction d'impôt des familles (sur un total de 375 M $)

111

crédits pour taxe de vente (enfants)

28

crédits d'impôts pour frais de garde et exonération pour la garde d'enfants

439

APPORT Aide aux parents pour le revenu de travail (sur un total de 61 M$)

34

PRALMA Programme d'allocation de maternité

8

TOTAL

1 671

Les parents d’enfants qui utiliseront les services de garde verseront un montant minime de 5,00 $ par jour. Cette contribution représente 170 millions $ qui s’ajouteront au 1 671 millions $ de dépenses réallouées. Enfin, ce n’est qu’à compter de l’an 2000 que la mise en place de la nouvelle politique nécessitera graduellement l’injection de ressources additionnelles qui, en 2002-2003, atteindront 249 M $. Ces sommes seront alors puisées dans les budgets réguliers du gouvernement.Les parents d’enfants qui utiliseront les services de garde verseront un montant minime de 5,00 $ par jour. Cette contribution représente 170 millions $ qui s’ajouteront au 1 671 millions $ de dépenses réallouées. Enfin, ce n’est qu’à compter de l’an 2000 que la mise en place de la nouvelle politique nécessitera graduellement l’injection de ressources additionnelles qui, en 2002-2003, atteindront 249 M $. Ces sommes seront alors puisées dans les budgets réguliers du gouvernement.

Impact financier global :

En années financières

Impact net en millions $

1997-1998

- 26

1998-1999

1

1999-2000

102

2000-2001

186

2001-2002

220

2002-2003

249

- 30 -


Mise en ligne : 31 octobre 1996


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017