Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le lieutenant-gouverneur du Québec devra participer à l’effort d’assainissement des finances publiques

Québec, le samedi 9 novembre 1996 - Le Conseil des ministres a décidé hier, en séance spéciale, de prendre une série de mesures pour réduire les dépenses consacrées à la fonction de lieutenant-gouverneur du Québec. Considérant que tous doivent participer à l’effort d’assainissement des finances publiques, le Conseil des ministres a pris la décision de ne plus mettre de résidence officielle à la disposition du prochain lieutenant-gouverneur. La Société immobilière du Québec se voit ainsi confier le soin de vendre ou de louer l’actuelle résidence officielle.

La Société immobilière du Québec aura également pour mandat de prendre les mesures nécessaires afin que le prochain lieutenant-gouverneur dispose d’un appartement.

Le Conseil des ministres a confié au secrétaire général du Conseil exécutif le soin d’identifier d’autres mesures permettant de réduire à un niveau comparable à la moyenne canadienne les coûts que le gouvernement du Québec doit assumer à l’égard du lieutenant-gouverneur.

Soulignons que les usages en ce qui a trait à la résidence officielle et au budget de fonctionnement du lieutenant-gouverneur varient d’une province à l’autre. Le Québec y consacre un million de dollars annuellement alors qu’ailleurs au Canada, on y verse en moyenne 582 000 $ (les montants versés par le gouvernement albertain ne sont toutefois pas disponibles). Seule la Colombie-Britannique est plus généreuse que le Québec envers son lieutenant-gouverneur : elle y consacre plus de 1 318 000 dollars par année.


- 30 -


Mise en ligne : 9 novembre 1996


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017