Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Les participants à la Conférence sur le devenir social et économique du Québec dégagent d’importants consensus

Québec, le mercredi 20 mars 1996 - Le premier ministre du Québec, monsieur Lucien Bouchard, a rendu compte, lors de la séance de clôture, des consensus atteints lors de la Conférence sur le devenir social et économique du Québec.

Après deux jours de délibérations sur la situation et les défis que le Québec doit relever sans délai, les participants ont largement convenu de l’urgence d’assainir les finances publiques et de relancer l’emploi.

Finances publiques

En matière de finances publiques, un objectif ambitieux a émergé lors de cette conférence : atteindre d’ici la fin de la décennie, le zéro absolu, c’est-à-dire éliminer complètement le déficit de l’État québécois. Les participants se sont mis d’accord que, dans l’année qui commence, le déficit budgétaire sera de 3,2 milliards de dollars. L’année suivante, le déficit chutera à 2,2 milliards de dollars et en 1998-1999, il sera de l’ordre de 1,2 milliard de dollars. Finalement, le déficit sera totalement éliminé dans le budget que le gouvernement québécois déposera dans trois ans.

Par ailleurs, les participants à la Conférence ont également fait consensus sur la nécessité d’adopter une loi instituant des mécanismes qui baliseront le processus de résorption du déficit et empêcheront que la situation présente ne se reproduise.

Les participants se sont également entendus sur la mise en oeuvre d’une réforme du régime fiscal pour en assurer une plus grande équité, une plus grande compétitivité et pour le transformer en un instrument plus propice à la création d’emplois, au partage du travail et à la retraite. cet effet, le gouvernement s’est engagé à créer une commission itinérante sur la réforme de la fiscalité que se penchera, en outre, sur la possibilité de créer un fonds de remboursement de la dette.

La relance de l’emploi

La conférence débouche sur un grand chantier de l’économie et de l’emploi, coordonné par monsieur Claude Béland, du Mouvement Desjardins, qui devra se pencher notamment sur un échéancier concernant la réduction du chômage. Il s’intéressera, entre autres, aux régimes d’apprentissage, aux stages en entreprises, à l’aménagement du temps de travail et du temps supplémentaire.

Le chantier sur l’économie et l’emploi comprend trois importantes tables de travail. La première, présidée par monsieur Jean Coutu, du Groupe Jean Coutu, devra proposer de nouvelles façons de harnacher la puissance créatrice de l’entreprise.

Une deuxième table se penchera sur les façons de relancer l’économie de Montréal. Le président de la Banque nationale, monsieur André Bérard, a accepté d’en prendre la direction.

Une troisième table explorera les avenues prometteuses qu’offre l’économie sociale. Madame Nancy Neamtam, porte-parole de la Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’oeuvre, présidera ses travaux.

Ces groupes de travail que le gouvernement appuiera au plus haut niveau tenteront d’obtenir rapidement et concrètement des résultats mesurables en matière de création d’emplois.

En outre, la conférence a été l’occasion d’envoyer un message clair à l’intention du gouvernement fédéral et de réitérer le consensus québécois en faveur du rapatriement complet des mesures actives de développement de la main-d’oeuvre. Par ailleurs, d’autres consensus ont émergé, à savoir la création d’un réseau mixte de soutien à l’exportation, la réduction du fardeau administratif des entreprises, le resserrement des contrôles du travail au noir, la création d’un environnement fiscal compétitif favorisant l’épanouissement des PME.

Toutes les initiatives lancées à l’occasion de la présente Conférence, de même que les États généraux de l’éducation et le projet de réforme de la sécurité du revenu, convergeront vers le Sommet de l’automne qui sera, par conséquent, le Sommet de la décision.

Les participants ont convenu que le Sommet de l’automne se tiendra à Montréal, les 30, 31 octobre et 1er novembre prochains.

- 30 -


Mise en ligne : 20 mars 1996


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017