Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

La France et le Québec approfondiront leurs relations économiques

Montréal, le mardi 11 juin 1996 - Le premier ministre de la République française, monsieur Alain Juppé, et le premier ministre du Québec, monsieur Lucien Bouchard, ont exprimé leur détermination à ce que les relations directes et privilégiées entre le Québec et la France trouvent « leur pleine traduction dans le domaine économique ».

L’approfondissement des relations économiques franco-québécoises bénéficie de conditions favorables. Les échanges commerciaux et les investissements sont en hausse, avec une forte proportion de secteurs et de produits à valeur ajoutée. En outre, les succès qu’obtiennent les partenariats et les accords industriels entre les entreprises françaises et québécoises, de toutes dimensions, confirment le rôle du Québec comme porte d’entrée des sociétés françaises sur l’ensemble du marché de l’ALÉNA, et la réciproque pour la France sur le marché européen. Dans cette perspective, MM. Juppé et Bouchard sont convenus de la nécessité de rencontres régulières de leurs ministres du commerce extérieur auxquelles seront associés étroitement des représentants des milieux des affaires.

La visite officielle du premier ministre Juppé s’est d’ailleurs terminée aujourd’hui à Montréal où les premiers ministres ont reçu les conclusions d’une table ronde économique réunissant des dirigeants d’entreprises et d’institutions françaises et québécoises. L’une des conclusions de cette table économique est que le tourisme et les infrastructures touristiques soient maintenant l’un des secteurs prioritaires de coopération pour le développement de partenariats et la négociation d’accords industriels.

Une relation directe et privilégiée qui sera renforcée

Sur le plan politique, la visite au Québec de M. Alain Juppé marque la reprise des rencontres annuelles alternées des premiers ministres de France et du Québec. MM. Juppé et Bouchard entendent maintenir à l’avenir un rythme régulier de visites, afin d’intensifier la relation directe et privilégiée que la France et le Québec entretiennent depuis trente ans.

Avant leur prochaine rencontre en France l’an prochain, les deux premiers ministres ont souhaité des rencontres ministérielles portant sur les priorités des deux gouvernements: les stratégies pour la création d emplois, l assainissement des finances publiques, le contrôle des coûts de la santé et la réforme du système d’éducation.

En matière de coopération, l’accent sera mis, au cours des prochains mois, sur la jeunesse et la formation professionnelle, sur l’autoroute de l’information, sur la coopération entre régions françaises et québécoises et sur le développement de la relation culturelle.

Pour la jeunesse, frappée durement par le chômage, les actions s’appuieront sur l’Office franco-québécois pour la jeunesse et la multiplication des stages en entreprises dont on souhaite un prolongement professionnel. Les premiers ministres ont demandé à l’OFQJ d’établir des contacts avec l’Office franco-allemand et les communautés francophones d’Europe et d’Amérique.

Dans le domaine de la culture, les premiers ministres ont annoncé que Télé-Québec et la Cinquième Chaîne de France signeront bientôt une entente de formation et de co-productions et la tenue d’une manifestation d’envergure, en France et au Québec, pour mettre en valeur le patrimoine culturel commun.

L’autoroute de l’information et le multimédia

Au cours de la dernière année, les collaborations industrielles et les partenariats entre la France et le Québec ont permis une accélération du développement dans le secteur des inforoutes, axe prioritaire de la coopération, et la confirmation du potentiel de synergie France-Québec pour relever ce défi technologique dans tous ses aspects: langue, éducation, recherche, production multimédia, infrastructure technologique. Les premiers ministres ont paraphé une déclaration commune sur le multimédia. La France et le Québec sont convenus également d’un protocole pour la mise en oeuvre d’un programme commun de production multimédia.

Francophonie

Les premiers ministres Juppé et Bouchard ont discuté des priorités de la communauté francophone. Ils ont insisté sur l’importance que les réformes décidées à Cotonou soient appliquées dans les meilleurs délais, en vue du Sommet de Hanoï. La France et le Québec, qui jouent un rôle moteur en Francophonie, sont optimistes devant les réalisations de la francophonie multilatérale, dix ans après le premier Sommet francophone.

La prochaine rencontre alternée des premiers ministres de France et du Québec se déroulera en France en 1997.


- 30 -


Mise en ligne : 11 juin 1996


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017