Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Avec le décès de Gaston Miron, le Québec perd un précurseur

Montréal, le dimanche 15 décembre 1996 - Le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, a tenu à rendre hommage à la mémoire de Gaston Miron, décédé hier à Montréal.

« Chacun dira que Gaston Miron était un poète exceptionnel, qu’il maîtrisait la langue française parce qu’il l’avait beaucoup aimée et qu’elle le lui rendait bien. Chacun dira que Gaston Miron était un compagnon chaleureux et attentif, un ami, un artiste engagé, bien plus ambitieux pour son peuple qu’il ne l’était pour lui-même », a confié le premier ministre.

« Gaston Miron était tout cela et bien plus encore, a poursuivi M. Bouchard. Sa pensée, son oeuvre, sa carrière ont fait de lui un révélateur et un précurseur. Révélateur, car il a su comprendre et dire le Québec comme aucun autre avant lui. Il a expliqué ce pays qui n’en finit pas de naître dans des conférences et des traductions ayant fait le tour du globe. Précurseur, Gaston Miron fut l’un des artisans de l’accession du Québec à la modernité, il a fait la jonction entre notre identité et l’universel.

« D’autres peuples ont eu Pablo Neruda, Aimé Césaire, Léopold Senghor. Le peuple québécois a eu Gaston Miron et lui en sera toujours reconnaissant. Il sied aujourd’hui de lui retourner sa propre phrase : les hommes entendront battre ton pouls dans l’histoire. »


- 30 -


Mise en ligne : 15 décembre 1996


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017