Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Valcartier, le 9 mai 2014 Notes pour une allocution de M. Philippe Couillard, premier ministre du Québec, à l’occasion de la Journée nationale de commémoration

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Québec, l’honorable Steven Blaney,

Monsieur le Lieutenant-Gouverneur du Québec, l’honorable Pierre Duchesne,

Monsieur le Brigadier-général, Jean-Marc Lanthier,

Chers collègues de l’Assemblée nationale du Québec,

Chers membres des Forces,

Parents,

Amis,

Mesdames,

Messieurs,

 

C’est un plaisir pour moi d’être en votre compagnie, à l’occasion de cette Journée nationale de commémoration.

À titre d’ancien ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, je trouve toujours émouvant de me retrouver ici, à Valcartier.

***

Fénelon disait que « le vrai courage ne se laisse jamais abattre ».

 

Ce courage, c’est celui des femmes et des hommes qui portent l’uniforme; c’est celui des familles; c’est celui de celles et ceux qui sont avec nous aujourd’hui.

Ce courage, c’est également celui de celles et ceux qui nous ont quittés dans l’honneur.

***

En ce 9 mai, trois chiffres me viennent à l’esprit :

Le premier, c’est plus de 40 000 : car il représente le nombre de membres des Forces armées canadiennes qui ont servi en Afghanistan, depuis 2001;

Le deuxième, c’est 158 : parce qu’il représente le nombre de membres des Forces armées canadiennes qui nous ont quittés;

Et mon dernier chiffre, c’est le 2 : ce chiffre représente le nombre de personnes de ma famille immédiate qui sont membres des Forces.

***

Je suis donc ici, avec vous, aujourd’hui, comme premier ministre du Québec, comme député de l’Assemblée nationale. 

Mais j’y suis également comme père de famille; un père qui comprend l’inquiétude d’un parent dont l’enfant quitte pour une mission à l’étranger; un père qui comprend les risques associés à de telles missions; un père qui comprend, avec vous tous, la signification et la valeur de votre engagement.

***

Au nom des membres de mon gouvernement et de la population québécoise, je tenais à vous remercier.

Pour celles et ceux qui ont perdu un proche ou un ami, mes mots seront une bien mince consolation, mais sachez que mes pensées vous accompagnent.

Nous ne devons jamais oublier les femmes et les hommes qui ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre la paix, la liberté, la sécurité, la justice sociale.

Ils ont mis leur vie au service de l’idéal d’un monde meilleur.

Ils auront prouvé leur valeur et leur courage.

Nous devons reconnaissance à ces héros d’aujourd’hui, comme à ceux d’hier.

Nous avons tous ce devoir de mémoire.

À celles et ceux qui sont revenus à la maison, je dis merci.

Nous sommes fiers de vous.

Profitez bien de vos moments en famille.

Je vous remercie de m’avoir accueilli. C’était un privilège pour moi de participer à cette cérémonie.

Bonne fin de journée.


Mise en ligne : 9 mai 2014


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017